notre histoire

C’est en 1923 avec une foi retrouvée pendant la Première Guerre Mondiale, que Maurice Chéret reprend rue du Vieux Colombier (Paris 6ème) une entreprise dans la tradition de St.Sulpice, la Maison Cabaret fondée sous la Restauration. Maurice Chéret croit en son temps et dès le début opte pour une expression contemporaine. Il a dans son équipe le créateur Dudeffant, et collabore avec Jean Lambert Rucki.

Poincon de maître, maison Chéret

En 1953, son fils Jean entre dans la Société. Père et fils poursuivent leur action et participent à des réalisations prestigieuses de l’époque : la Cathédrale de Bogota, la Basilique souterraine de Lourdes, la Chapelle de l’aéroport d’Orly, le Paquebot France.

Jean Chéret devient responsable de la Société à la mort de son père en 1966. Lui-même créateur, il développe avec audace l’option contemporaine, collabore aux travaux des architectes Pinsard et Vago. Il créé AAM Atelier d’Application du Métal ouvrant les ateliers à des créations profanes. Il fera face ainsi à la crise d’activité amenée par la réflexion du monde religieux pendant le Concile Vatican II. Jean Chéret édite des objets, des luminaires en collaboration avec d’autres créateurs dont Jacques Moniquet, Patrick Augelet et donne leur chance à de jeunes créateurs. En 1976, il déplace les ateliers dans le 11ème arrondissement, conservant un magasin-galerie rue Madame.

A sa mort en 1982, Claude son épouse assure la continuité dans des réalisations essentiellement liturgiques, mettant en place une organisation souple qui permet de s’adapter aux programmes à traiter tout en assurant la continuité de l’esprit Chéret.

En 2017, le boutique Chéret déménage de son adresse historique pour le 7, rue Mayet dans le 6ème arrondissement.

Depuis l’été 2020, la maison Chéret a été confiée à Antoine Chevillard. Il en assure la continuité avec l’équipe habituelle ainsi que les conseils de Claude Chéret.